Monter à cheval rend heureux... Dans le meilleur des cas, le cavalier et le cheval.

Dans son milieu naturel, le cheval n'est pas préparé à porter un cavalier. C'est pourquoi, chaque cavalier devrait étudier, dans le détail, l'anatomie, la locomotion et la psychologie du cheval, afin que le cheval ne subisse pas de dégats physiques ou psychologiques, pendant sa formation. De mon point de vue, le travail de dressage devrait rendre le cheval capable de remplir les exercices imposés, à chaque moment, mentalement et physiquement, avec légèreté et motivation. Le cavalier et le cheval, ensemble, iront vers la réussite, s'ils acquièrent à l'unisson les compétences nécessaires pour atteindre leurs objectifs actuels.

De cette manière là, l'apprentissage de l'équitation procure de la joie... Pour le cavalier et le cheval.

Je forme professionnellement des cavaliers et des chevaux depuis 1999 et depuis 2003 je travaille à mon compte en Allemagne et en France.